L’épice dans la cuisine marocaine



La cuisine marocaine se démarquait depuis longtemps par sa saveur et son originalité. Une spécificité qui lui a valu d’être classée au troisième rang mondial en termes de cuisine. Tous les voyageurs qui ont visité Maroc ont été stupéfiés par l'hospitalité marocaine mais surtout par son art culinaire. La cuisine marocaine se distingue par des plats typiques et très connus de l’occident comme le couscous, l’harira, les pâtisseries à base de miel ou encore le fameux tajine.

Nombreux sont ceux qui aiment cuisiner chez soi en tentant des petites expériences pour réaliser un repas facile. Quelque fois, ce genre d’expérience fonctionne mais dans la plupart des cas, il lui manque quelque chose surtout quand on veut essayer la cuisine du monde. La cuisine marocaine fait de plus en plus d’adepte mais pour la réaliser, il est recommandé de suivre un livre ou cahier de recette. La cuisine marocaine se distingue par ses pâtisseries mais aussi par ses repas avec une saveur qui émerveillera tous vos sens. Imaginez un tagine d'agneau sucré accompagné d’une sauce au miel avec des raisins secs, des pruneaux, des noix ou encore des amandes comme garniture, un vrai régal pour la bouche mais aussi pour les yeux !

Dans la cuisine marocaine, l’épice joue un rôle important et pour ce qui n’a pas de livres de recette, il leur est conseillé de faire un voyage dans ce pays pour découvrir des étals d'épices et ce que les marocains en fait pour nous faire saliver tant que ça. Pour qu’un plat marocain soit réussi donc, il faut savoir les mélanger même si au Maroc, il est clair que le secret de l’épice se transmet de génération en génération. Chacun se fait ses mélanges afin de donner aux plats une touche originale et sensuelle. Parmi les épices entrant dans la cuisine marocaine, on peut citer le Nafaa (Anis), Karfa (canelle), Bsibissa (macis), Gouza (noix de muscade), Ark souss (réglisse), Kokella (cardamome), kronfél (clou de girofle), Skinjbir (gingembre), Karouia (carvi), kosbor hboub (coriandre), Kamoun (cumin), Ibzar (poivre), … A part les épices, on utilise aussi d’autres condiments pour donner à chaque plat une touche subtile et envoûtante.

Le Ras el hanout, un mélange d'épices chaudes qui tient son origine du Maroc, est le mélange d'épices le plus coté dans tous les pays du Maghreb d’où son appellation qui signifie littéralement « toit de la boutique ». Il est traditionnellement composé d'une vingtaine d’épices mais comme chaque préparation, chaque « apothicaire » à ses propres ingrédients. Dans la majorité des plats marocains, on trouve ce mélange d’épices qui leur confère ce parfum original avec un assaisonnement piquant. Et ce n’est pas un hasard si on l’utilise comme assaisonnement dans les couscous, les tajines, les plats à base de poissons, de légumes mais aussi de riz.







Le Ras el hanout est composé de plus de 25 épices : gingembre, gingembre blanc, curcuma, gouza el asnab, cannelle d'inde, cannelle de chine, cardamome, iris, piment de Jamaïque, lavande, clou de girofle, poivre noir, poivre long, poivre des moines, noix de muscade, macis, baies de belladone, boutons de rose, macis, galanga, fruit d'asclépiadacée, nigelle, cypéracée, maniguette et cubèbe.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Adbox

@templatesyard