Comment bien choisir les girolles



La vision d'un bouquet de girolles dont le jaune d'or est mis en valeur par le tapis de feuilles sombres du sous-bois est un des plus grands bonheurs de l'automne.

La girole est avec le cèpe, l'un des champignons que je préfère. Plus goûtée que la chanterelle ou la trompette de la mort, elle se mange généralement en accompagnement, et son goût puissant parfume oeufs brouillés, omelettes, mais aussi poissons, viandes, pâtes, polenta... généralement dans une sauce à la crème avec un peu d'ail.

Si vous n'avez pas la chance de ramasser vous mêmes vos girolles, il convient de faire attention à la qualité du champignon lors de l'achat : le champignon ne doit pas être desséché, signe que sa cueillette remonte à longtemps, et il doit sentir; l'odeur de la girolle est très puissante. Une girolle qui ne sent rien (on en trouve parfois en supermarchés qui viennent d'Europe de l'Est ou du Canada) n'aura aucun goût, et dieu sait quel traitement elle aura subi pour en arriver là.

Préférez les petites girolles ; les grosses sont plus spongieuses. 

Pour cuire vos girolles, coupez-les gros spécimens en lamelles et faites-les revenir au beurre, en ajoutant à la fin une gousse d'ail hachée et un peu de persil. On peut ensuite ajouter de la crème fraîche et s'en servir d'accompagnement pour, par exemple, un coquelet rôti. Succès assuré !

En cherchant bien , on trouve de la girolle autour de 14 euros, et en prenant sont temps vous en trouverez parfois autour de 10 euros le kg au marché. C'est le jour de faire des provisions et de congeler ! N'achetez que de la girolle française (en général elle est plus fraîche), et reniflez-la avant de l'acheter, même si cela ne fait pas partie du code des bonnes manières...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Adbox

@templatesyard